Publié le 22 août 2022 à 03h11 (il y a 42 jours environ) dans « Culture »
Le mawlida shenge distingué nationalement
Le Mawlida shenge, art traditionnel.
© Source :

Le Conseil départemental salue l'inscription, de façon officielle, du mawlida shenge dans la liste du patrimoine culturel immatériel (PCI) national.

Faisant suite à un dossier soumis et présenté par le MuMA, « c'est une vraie reconnaissance de ce travail de qualité » salue le président Ben Issa Ousseni, « heureux de cette bonne nouvelle, qui s’inscrit dans la volonté portée par le Département de mettre en avant les pratiques vivantes dont la mémoire est essentielle ».

Le patrimoine culturel immatériel (PCI) est une catégorie de patrimoine issue de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel adoptée par l’UNESCO en 2003.

Lancé en mars 2008, l'Inventaire national du Patrimoine culturel immatériel vise à répertorier des pratiques vivantes grâce à l'aide de communautés, de groupes et d'individus. Il a pour objectif de répondre aux obligations de la Convention UNESCO, mais il fournit également un outil de connaissance pour les publics.

Rappelons que le Mawlida shenge est une pratique sociale et spirituelle de tradition soufie. C'est un ensemble indissociable comprenant toute une organisation sociale, du chant, de la musique, de la danse
pouvant aller jusqu'à la transe et qui combine différentes esthétiques tant chez les femmes et les hommes.