Paulina CHIZIANE est née à Manjacaze dans la province de Gaza au Mozambique, le 4 juin 1955. Paulina Chiziane, issue d’une famille protestante bilingue chopi et ronga, grandit dans les banlieues de Maputo. Chiziane prit une part active dès sa jeunesse aux enjeux politiques du Mozambique en tant que membre du Front de libération du Mozambique (Frelimo). Cependant elle abandonna la vie politique pour se consacrer à l’écriture et la publication de ses œuvres. En effet elle ne partageait plus les choix du parti, surtout pour ce qui est de la politique vis-à-vis de l’Occident et des ambivalences idéologiques internes au niveau de la vision de la monogamie et de la polygamie. Son activité littéraire a commencé en 1984, avec des histoires publiées dans la presse écrite mozambicaine. Elle fut la première femme mozambicaine à publier, en 1990 un roman : Balada de Amor ao Vento (Ballade d’Amour au Vent). Elle vit et travaille actuellement dans la province de Zambézie.

Ouvrages

  • « Balada de Amor ao Vento » (Ballade d’Amour au Vent), 1990.
  • « Ventos do Apocalipse » (Vents de l’Apocalypse),1993
  • « O Sétimo Juramento » (Le Septième Serment), Caminho, 2000
  • « Niketche: Uma História de Poligamia » (Le Parlement conjugal : Une histoire de polygamie), Caminho, 2002, Actes Sud, 2006, Ndjira, 2009
  • « O Alegre Canto da Perdiz » (Le Chant Joyeux de la Perdrix), Caminho, 2008.
  • « Na mão de Deus »,2013.
  • “Por Quem Vibram os Tamborem do Além”, 2013